VOI
Nouvelle route du littoral : dernier virage côté nord !!!!

C'est demain vendredi que Didier Robert fera un point d'étape sur l'avancement du chantier de la NRL. Côté Nord, les équipes ont comme on dit « fait le job » avec la pose ce vendredi de la dernière pile du grand Viaduc qui devrait être réalisé dans les délais, avec une probable mise en circulation dans quelques mois. Pour le reste…

Les entreprises engagées sur le viadiuc ont fait le travail dans les délais avec la pose de la dernière pile entre la Grande Chaloupe et Saint-Denis. Il faudra ensuite quelques mois de travaux d'enrobement et de sécurisation pour le rendre empruntable. Ce qui veut dire pour des dizaines d'ouvriers du chantier la fin de leur contrat et des vacances bien méritées. Idem pour la barge zourit et les équipes spécialisées. Car avec les fortes chaleurs de ces dernières semaines et la réverbération provoquée par l'océan, les conditions de travail ont été particulièrement difficiles. Le point d'étape qui sera fait demain par Didier Robert pourra lever le vole sur bon nombre de questions, dont celle des conditions de la mise en circulation - ou pas - de ce tronçon entre Saint-Denis et la Grande Chaloupe, ce qui ne résoudrait pas réellement les problèmes de circulation subis chaque matin à l'entrée du chef lieu par des milliers d'automobilistes. On attend donc des réponses en ce qui concerne la nouvelle entrée Nord de Saint-Denis où les choses n'ont pas l'air de réellement bouger malgré des sondages réalisés sur le Barachois et qui ont permis de déterrer les vestiges de l'ancien embarcadère. La NRL, outre le fait de mettre à l'abri les automobilistes des risques de chutes de pierre ne servira à rien côté embouteillages si rien n'est fait pour traverser Saint-Denis.
En ce qui concerne la partie digue entre la Grande Chaloupe et la Possession, la Région a maintenu sa position malgré la rencontre avec les « ni-ni », divers groupes d'opposition qui ne veulent ni l'exploitation des carrières pour l'extraction de roches massives, ni la notion même de digue qui pour eux impacterait considérablement le milieu marin malgré les assurances apportées par la Région. Du côté des travaux, ils continuent tant à la Possession qu'à la Grande Chaloupe et on ne voit pas, légalement, ce qui pourrait les arrêter. Didier Robert aura donc la lourde tâche de mettre à jour ses objectifs et son plan de route pour terminer au mieux le plus gros chantier de son mandat…